Quel masque de ski choisir ?

L’utilité d’un masque de ski se passe de commentaire. Il protège les yeux de différentes agressions extérieures. Face à un large choix d’offres, vous pouvez éprouver une certaine difficulté pour le choix de votre équipement de protection. Retrouvez de l’aide à travers les prochains paragraphes.

Opter pour le bon verre pour votre masque de ski

Les masques de ski sont répartis sur 4 grandes catégories. La première d’entre elles filtre la lumière extérieure entre 20 et 57 %. Ce qui suffit déjà à éviter les éblouissements. En catégorie 2, le filtre est efficace de 57 et 82 %. Pour la troisième et la quatrième classe, ce seront respectivement de 82 à 92% et plus. Comprenez qu’il faut choisir selon la piste et la luminosité. Si vous skiez par beau temps, prenez un masque de catégorie 3 ou 4.

 

 

Les masques polarisés ou photochromiques

Le masque de ski photochromique a la particularité de s’adapter aux conditions de luminosité extérieure. Il offre une meilleure protection contre les rayons ultraviolets. L’adaptation se fait automatiquement en une vingtaine de secondes. Le verre n’assombrit pas la vision tout en apportant une bonne protection. En ce qui concerne les masques de ski polarisés, le filtre anti-éblouissement constitue le principal avantage. Ils permettent de distinguer le relief même si tout parait blanc sur la neige.

D’autres détails à voir de près

La teinte est un autre critère à considérer. Vous pouvez librement choisir la couleur qui vous correspond. L’orange ou le rouge peut vous donner une allure beaucoup plus stylée. Le jaune vous permet de bien distinguer les détails et de profiter du paysage tout en étant sous protection. Pour la monture, le mieux serait d’essayer le masque de ski avant de l’acheter. Les écrans cylindriques sont les plus répandus. En effet, ils épousent plus fidèlement la morphologie du visage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *